rémunérer


rémunérer

rémunérer [ remynere ] v. tr. <conjug. : 6>
• 1346 ; lat. remunerare, de munus, muneris « cadeau, présent »
1Vx Récompenser (une action, une qualité, une personne). Punir le crime et rémunérer la vertu.
2Mod. Payer (un service, un travail). Rémunérer le concours de qqn. Rémunérer le capital.
Par ext. Payer (qqn) pour un travail. rétribuer. P. p. adj. Collaborateurs rémunérés (opposé à bénévole). Travail bien, mal rémunéré.

rémunérer verbe transitif (latin remunerare, récompenser, de munus, -eris, présent) Payer à quelqu'un une somme donnée en échange d'un travail ou d'un service : Rémunérer des ouvriers pour les heures supplémentaires. Donner de l'argent pour un travail : Rémunérer les services d'un jardinier.rémunérer (difficultés) verbe transitif (latin remunerare, récompenser, de munus, -eris, présent) Orthographe et prononciation Attention à l'ordre des syllabes : ré-mu-né-rer ; ne pas prononcer comme énumérer. De même pour rémunérateur, rémunération, rémunératoire. Remarque Ce mot vient du latin munus, muneris, don, faveur, et n'a aucun rapport avec numéraire. Conjugaison Attention à l'accent sur le deuxième e, tantôt grave, tantôt aigu : je rémunère, nous rémunérons ; il rémunérera. ● rémunérer (synonymes) verbe transitif (latin remunerare, récompenser, de munus, -eris, présent) Payer à quelqu'un une somme donnée en échange d'un travail...
Synonymes :
- régler
- rétribuer

rémunérer
v. tr. Payer, rétribuer. Rémunérer un travail.

⇒RÉMUNÉRER, verbe trans.
A. — 1. Qqn rémunère qqn (de qqc.). Payer quelqu'un pour son travail ou ses services. Je vois, dans un journal, annoncé un projet de loi sur les jeunes détenus, qui les rémunérera de leur travail (GONCOURT, Journal, 1864, p. 49). Une société qui laisse périr son élite, ou qui la rémunère d'une façon extravagante, est un monstre (ROLLAND, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1288).
2. Qqn rémunère qqc. Payer un travail ou des services fournis. Rémunérer le concours, la collaboration de qqn. [Ludwigson] avait pour principe de s'adjoindre peu de collaborateurs, mais de les choisir avec soin, de leur laisser la plus grande initiative, et de rémunérer largement leur labeur (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 832). Ce qu'on rémunère, c'est son travail de direction, c'est sa haute initiative, si tu veux, son génie animateur (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 198).
3. Qqc.2 rémunère qqn/qqc.1 Constituer la rémunération de. Le dividende rémunère l'actionnaire propriétaire de l'entreprise sociétaire (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 622).
B. — Vieilli, dans le domaine moral ou relig. Rémunérer qqn ou qqc. Récompenser. Rémunérer la vertu; vous serez rémunérés de vos efforts. Dieu doit, dit-on, rémunérer nos bonne œuvres (BALZAC, Peau chagr., 1831, p. 127).
Prononc. et Orth.:[], (il) rémunère [-]. Ac. 1694, 1718: remunerer; dep. 1740: rémunérer. Conjug. v. abréger. Étymol. et Hist. 1. Ca 1330 une personne (Girart de Roussillon, 120 ds T.-L.); ca 1350 id. (en parlant de Dieu) (GILLES LI MUISIS, Poésies, I, 325, ibid.); 2. 1527 un bienfait (à quelqu'un; en parlant de Dieu) (Loyal serviteur, ch. 51 ds HUG.). Empr. au lat. remunerari, -are (proprement « donner un présent en retour ») « récompenser, rémunérer (aliquem; beneficia) ». Fréq. abs. littér.:45.
DÉR. Rémunératoire, adj. a) Dr. Qui sert à rémunérer des services rendus. Legs, donation rémunératoire. Les docteurs en médecine (...) qui auront traité une personne pendant la maladie dont elle meurt, ne pourront profiter des dispositions entre-vifs ou testamentaires qu'elle aurait faites en leur faveur pendant le cours de cette maladie. Sont exceptées (...) les dispositions rémunératoires faites à titre particulier, eu égard aux facultés (...) et aux services rendus (Code civil, 1804, art. 909, p. 164). b) Relatif aux rémunérations (v. rémunération A 1). Un bonnetier, dans l'exercice de ses fonctions sociales, percevra cent fois autant qu'un président de tribunal, cent vingt fois autant qu'un curé, cinq cents fois autant qu'un instituteur primaire. À ce compte, le bonnet de coton tient un haut rang dans notre échelle rémunératoire (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 158). []. Att. ds Ac. dep. 1762. 1re attest. 1514, 9 mai (Coutumes de Dax, 9, 36 ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t. 4, 1724, p. 919b: donation faite entre vifs, simple et remuneratoire pour dot); de rémunérer, suff. -(at)oire.

rémunérer [ʀemyneʀe] v. tr.
ÉTYM. 1346; lat. remunerare, rac. munus, muneris « cadeau, présent ».
1 Vieilli. Récompenser (une action, une qualité…; une personne). || Punir le crime et rémunérer la vertu. || Le succès vous rémunérera de vos efforts. Dédommager.
2 Mod. Récompenser en argent, payer (un service, un travail). Payer. || Rémunérer le travail, le concours (cit. 9), les bons offices de quelqu'un. || Rémunérer le capital (→ Mutuel, cit. 6). || Il y a incompatibilité (cit. 7) entre la fonction publique rémunérée et le mandat parlementaire.Payer (qqn) pour un travail. Rétribuer (→ Greffier, cit. 3).
0 Quant à la promesse de vente, le prix n'en serait pas chiffré; on le définirait en ajoutant au prix de l'adjudication les frais, et un bénéfice de quinze mille francs, destiné à rémunérer les soins de l'agence.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVIII, p. 125.
——————
rémunéré, ée p. p. adj.
|| Travail rémunéré; bien, mal rémunéré. || Collaborateur rémunéré (opposé à bénévole). aussi Salarié.
DÉR. Rémunératoire.
COMP. Sous-rémunérer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • remunerer — REMUNERER. v. a. Recompenser. Il est d un grand Roy de remunerer la vertu. Il n a guere d usage que dans le stile soustenu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • remunerer — Remunerer, Remunerare, et Remunerari, deponens, Rependere …   Thresor de la langue françoyse

  • rémunérer — (ré mu né ré. La syllabe né prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette, excepté au futur et au conditionnel : je rémunérerai) v. a. Récompenser. Rémunérer un service. •   D une casaque donc fort riche, Grand signe qu il n était… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉMUNÉRER — v. a. Récompenser. Il est d un grand roi de rémunérer les belles actions. Tous les peuples croient à l existence d un Dieu qui rémunère la vertu et châtie le vice. Il est du style soutenu. RÉMUNÉRÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉMUNÉRER — v. tr. Récompenser. Tous les peuples croient à l’existence d’un Dieu qui rémunère la vertu et châtie le vice. Il est du style soutenu. Il signifie, dans le langage courant, Payer. Il a été justement rémunéré de son travail …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sous-rémunérer — [suʀemyneʀe] v. tr. ÉTYM. V. 1968; de sous , et rémunérer. ❖ ⇒ Sous payer …   Encyclopédie Universelle

  • rétribuer — [ retribɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1541; « rendre, indemniser » 1370; lat. retribuere « attribuer (tribuere) en retour » 1 ♦ Donner qqch., de l argent, en contrepartie de (un service, un travail). ⇒ payer, rémunérer. Rétribuer un travail… …   Encyclopédie Universelle

  • Fric — Monnaie Pour les articles homonymes, voir Monnaie (homonymie). La monnaie est un instrument de paiement spécialisé accepté de façon générale par les membres d’une communauté en règlement d’un achat, d’une prestation ou d une dette. Elle a trois… …   Wikipédia en Français

  • Monnaie — Pour les articles homonymes, voir Monnaie (homonymie). La monnaie est un instrument de paiement spécialisé accepté en règlement d’un achat, d’une prestation ou d une dette. Elle peut remplir trois fonctions principales : la fonction d… …   Wikipédia en Français

  • Monnaie officielle — Monnaie Pour les articles homonymes, voir Monnaie (homonymie). La monnaie est un instrument de paiement spécialisé accepté de façon générale par les membres d’une communauté en règlement d’un achat, d’une prestation ou d une dette. Elle a trois… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.